Rando sur la crête en haut des montagnes de Lans-en-Vercors

Aujourd’hui, je vous fais découvrir un autre itinéraire de rando, en haut des montagnes de Lans-en-Vercors.

Le chemin des Ramées est un parcours assez court, environ 2h30, d’une difficulté moyenne. Je ne la conseille pas avec des enfants, sauf dans un porte -bébé ou une luge comme la choupette, ben oui, sinon c’est trop facile! En effet, l’ascension se fait pendant 1h environ, avec une pente un peu raide, 225 m de dénivelé positif, pour atteindre la cabane. C’est pas très joyeux pour un enfant de grimper pendant si longtemps… On passe par un sentier très mince qui longe la falaise, déconseillé aux personnes qui souffrent du vertige! Ce n’est pas dangereux, tant qu’on ne s’approche pas évidemment, mais les enfants n’ont bien souvent pas conscience du danger, et une chute peut si vite arriver.

La vue est exceptionnelle sur ce chemin… pendant tout le long du parcours elle change, c’est un itinéraire absolument incroyable!

Le départ se fait tout au bout du parking piétons à 1420 m d’altitude. On passe juste au dessous de 2 télé-skis avant de bifurquer sur la gauche des pistes.

Très vite, on entame une série de virage en épingle, dans la forêt.

De petites bourrasques de vent décrochent la neige perchée sur les branches des arbres, et la fait voler. Choupette est donc presque complètement cachée, on ne voit que son bout de nez!

On sort de la forêt et on grimpe tout droit, avec une vue qui se dégage sur la vallée.

Ici, on bifurque sur la droite, en prenant un tout petit chemin.

Choupette s’est endormie, comme à son habitude, bercée par le crissement de la luge sur la neige.

On aperçoit le sommet, on y sera bientôt!

On est maintenant sur les bords de la falaise, avec une vue à couper le souffle. La plus belle partie de l’itinéraire, pour nous.

Nous sommes enfin en haut, sur le plateau des Ramées. Une mer de neige immaculée nous hypnotise…

Ce jour, toute la végétation était gelée, givrée, enneigée.

Habituellement, nous pique-niquons à l’abris des Ramées, où nous sortons le banc le temps de manger; mais de loin, nous avons aperçu un groupe déjà installé. Nous mettrons à jour quelques rochers pour pouvoir nous installer!

Voilà la vue pour notre déjeuner… Reposante, apaisante. Loin des cris et des batailles du quotidien avec 3 enfants à la maison…

Arrivée à la cabane des Ramées, refuge non gardé, où il est possible de passer la nuit librement, dans des conditions très sommaires tout de même! Peut-être que nous le testerons, cet été bien sûr! C’est l’aventure d’une nuit qui pourrait bien plaire aux enfants!

Le rez de chaussée est équipé d’une table, d’un banc et d’une ou deux chaises. Une cheminée pour se réchauffer et, ou faire chauffer une bonne soupe!

A l’étage, un plancher pour dormir, ou essayer en tout cas! J’imagine que cela doit dépendre de l’intensité de la marche de la journée précédente… Ou peut-être de la quantité d’alcool bue pour se réchauffer! Ou encore des deux!

Et voilà, nous sommes arrivés à 1645 m d’altitude, il est maintenant temps d’entamer le retour, la descente se fait pour la plus grande partie par le même chemin qu’à l’aller, 225 m de dénivelé négatif.

Un seul mot pour conclure sur cette rando :
Magnifique!

Bientôt je vous raconte celle d’hier… Une bonne dose de galère! Mais on aime ça apparemment!

Céline

Laisser un commentaire