Les dessous de l’attente de nos jumeaux : états d’esprit, vérités, anecdotes et transformation physique

Je m’excuse d’avance pour ce pavé, cette tranche de vie que je m’apprête à vous livrer. Elle représente des moments inoubliables, incomparables, magiques, que je raconte avec une certaine nostalgie… Dans la vie d’une femme, quoi de plus beau, de plus magique et d’intense que la grossesse et la naissance de ses enfants. J’en garde des souvenirs qui font et feront toujours partis des plus beaux de ma vie…

Exactement 1 an sépare ces 2 photos… énoooorme non?!

Les 24h du mans moto! Voilà LE WE en amoureux choisi par mon homme après l’annonce de ma grossesse! C’était au début du 3ème mois, on ne savait pas encore qu’ils étaient 2… Sinon, peut-être que je lui aurai demandé de revoir sa copie! Il y avait un monde (je déteste le monde!) mais ce n’était rien à côté du BRUIT! Des vrombissements de motos à tout va, des burns, roues et autres figures en tout genre sur le camp où dormaient la plupart des bikers et où nous avions eu la bonne idée d’aller faire un tour! J’étais en flip total de me prendre une moto! Bon, en même temps, on était venu voir des motos…  M’enfin quand même je ne voulais pas en voir une de trop prêt! Heureusement pour moi, il avait eu la classe de réserver une chambre d’hôtel plutôt que de ramener une toile de tente! Rock n’roll mais pas trop! Quand j’y repense, je me dis qu’entre ce WE là, et nous qui avons toujours mît la musique à fond (et pas que du classique…) je comprends un peu mieux pourquoi ils sont si bruyants, ils ont appris à vivre avec du bruit et à aimer ça! Tout est de notre faute en fait… Les chiens ne font pas des chats comme on dit!

Vérité n°1 :

Attendre des jumeaux c’est aussi courir très tôt s’acheter des pantalons de grossesse… car au bout de 3 mois, votre ventre a déjà doublé de volume… Et ce qui est plus sympathique (pour les petits seins comme moi) c’est que votre poitrine en fait de même! J’aurai peut-être pu me douter de quelque chose?!

Début du 3ème mois… déjà!

Avril, 12 semaines de grossesse, l’échographiste nous annonce qu’on attend 2 beaux oeufs de pâques! Le lendemain, comme si j’étais déjà remise de mes émotions, je devenais tâta pour la première fois! Ma petite soeur avait donné naissance à ce petit mec qui est devenu mon neveu chéri!

Top 3 des questions 🙄 :

Quand on annonce qu’on attend des jumeaux, une des 1ères questions en retour est « C’est des vrais ou des faux??? » alors au début ça passe. On explique que ce sont de « faux jumeaux » car dizygotes et puis très vite on simplifie en disant que de toute façon le contraire n’aurait pas été possible puisqu’ils sont garçon et fille. Les « vrais jumeaux » sont monozygotes et obligatoirement du même sexe. Ensuite, on se lasse de cette question, à force d’être posée, elle devient agaçante. Comme si c’était d’une grande importance pour les gens! À la fin de ma grossesse, je répondais un peu sèchement « ce sont de vrais bébés ». Après qu’ils soient nés, j’avais changé de version, celle-ci me plaisait bien plus : « je les ai acheté chez King Jouets 1 offert pour 1 acheté! » La tête des gens, ça valait la peine! Bref je devenais presque désagréable dès qu’on me posait cette question! Même si je savais bien qu’il n’y avait pas de mauvaise intention… Allez on met ça sur le dos des hormones! 

On a aussi le droit à : « c’est naturel ou vous avez fait une FIV? » … et ce sont toujours ces mêmes personnes que vous croisez dans la queue du supermarché qui pensent que vous allez leur raconter comment vous avez fait pour fabriquer vos jumeaux! Le pire c’est que quand par politesse je répondais que c’était naturel (qu’on les avait fait à l’ancienne quoi) hé bien il fallait qu’ils continuent avec « et il y en a déjà dans votre famille? » Non mais vous ne voulez pas mon arbre généalogique aussi?!

Vérité n°2 :

Vous connaissez sûrement l’engouement des personnes âgées pour le ventre des femmes enceintes. Vous savez aussi que certaines ne se retiennent pas pour vous toucher le ventre sans même vous demander l’autorisation! A croire que ça porte bonheur! Et pire encore si vous avez eu le malheur de leur avouer qu’il y avait 2 bébés là-dedans! Et ce, même si vous ne les avez jamais vu ni d’Eve ni d’Adam et que vous êtes en train de faire la queue à la pharmacie et donc que c’est bien le dernier endroit où vous accepteriez d’être touchée par qui que ce soit! Au secours, ne me touchez pas! Avais-je envie d’hurler… Et ce cauchemar est encore pire quand les bébés sont nés… Là, je mettais des tapettes sur les mains des gens! Bas les pattes!!!

Début du 4ème mois…

Top des réflexions 🙄 :

Dans les réflexions « limites » que les gens que vous ne connaissez même pas peuvent vous faire, il y en a une qui revient très souvent : « c’est mignon mais chez les autres! » Bah non! C’est aussi mignon chez nous! Ou : « ah bah je ne sais pas comment vous allez faire, j’aurai jamais pu! » Ben je ne sais pas vraiment, mais perso ça ne m’inquiète pas et très franchement, je m’en fou pas mal de savoir que tu n’aurai pas pu!!! Je savais que ce serait quelque chose d’inné, quelque chose qu’on n’apprend pas dans les livres! Même pas peur je vous dis!!!

Fin du 4ème mois… ça promet!

Le spectacle d’Anne Roumanoff! Encore heureux que je n’étais qu’au début du second trimestre, sinon je pense que j’aurai pu avoir un petit souci de fuite… J’ai tellement ri… Moi qui suis si mauvaise spectatrice dans le genre comédie. Les hormones peut-être?! 

J’étais heureuse d’être enceinte de jumeaux surtout pour une 1ère grossesse, non seulement car c’était mon rêve depuis que j’étais ado, mais aussi car toutes les personnes concernées, sans exception, nous disaient que c’était mieux ainsi. C’est vrai que quand on tente le petit 3ème et qu’on vous annonce Surprise! Il y en a 2! On comprend que la pilule peut-être dur-dur à avaler… Et puis il y a le fait qu’on n’a pas encore pris d’habitude avec un bébé, donc on ne sera pas perdu à se dire qu’on ne peut pas faire comme avec le 1er… On apprendra direct à faire avec les 2. Il faut comprendre que toute l’organisation qu’on a avec 1 n’est pas possible avec 2. Le bain tous les jours, les massages… Le temps est quand même compté les 1ères années! Et puis quand on a un ou plusieurs grands devant, parfois un « grand » encore en bas âge, l’attention ne peut pas être à 100% pour ces petits derniers…

Fin du 5ème mois!

On nous avait fortement recommandé de nous inscrire à l’Association Jumeaux et +. Nous avons été reçus par une très gentille dame, qui nous a bien averti de ce qu’il allait nous arriver! Au point que nous avons failli partir en courant! Elle nous a expliqué toutes les difficultés rencontrées par les parents de jumeaux, pour que nous nous préparions au mieux! Ahahah! Elle a dû nous trouver terriblement zens et non stressés avant la tempête qui, selon elle, allait s’abattre sur notre tête! Elle ne voulait pas nous faire peur, mais pour que notre couple résiste à cela, il fallait qu’on sache! Vu ce qu’elle nous a annoncé, j’ai eu de la chance que mon homme ne parte pas, un jour, chercher du pain pour ne jamais revenir!!! Alors je tiens à vous rassurer, si ce n’est pas que du bonheur, avoir des jumeaux c’est quand même loin d’être l’enfer! On est repartis avec pas mal de documentations, très intéressantes. Et nous avons reçu la carte (contre une maigre cotisation – 20€- si mes souvenirs sont bons) qui nous permettait de bénéficier de maigres réductions (à l’époque 15% pour un article acheté et 20% pour 2 identiques) chez certaines enseignes partenaires de l’association. Nous avions la possibilité de rencontrer des parents pour échanger, et faire des demandes de location (matériels de puériculture notamment). Ils organisent des bourses aux vêtements et aux jouets. On peut vendre ou acheter… Je conseille vivement aux jeunes parents ou futurs parents de jumeaux d’aller y faire un tour, selon sur qui on tombe, ça peut être vraiment sympa! Nous n’y sommes jamais retournés, mais on savait que si à un moment ou un autre, pour une question ou une autre, un problème rencontré, nous pourrions avoir des oreilles pour nous écouter, des personnes pour nous proposer des solutions… Une roue de secours quoi!

Pendant mon 5ème mois de grossesse j’ai eu la fierté d’être choisie pour devenir la marraine de la fille de ma cousine! Cette petite princesse qui est née presque jour pour jour 1 an avant les jujus (à 1 jour près exactement!). Alors les anciens de la famille ont été étonné que j’accepte car parrait-il que ça peut porter malheur à une femme enceinte! J’étais sereine, j’avais pas peur, ce n’était pas une superstition qui allait me gâcher cette joie!

Vérité n°3 :

9 mois de grossesse, enfin ça, c’est ce qu’on veut bien vous faire croire! Car en réalité, c’est plutôt 10 mois de grossesse puisqu’on compte en semaine d’aménorrhées et qu’on accouche aux alentours de la 40ème semaine! Et quand on arrive à la fin, croyez moi, on se rend compte de l’arnaque! Je ne vous parle même pas des femmes qui accouchent après terme! La déprime que chaque journée supplémentaire doit causer! Il y a toujours des exceptions, récemment, j’ai une amie qui m’a dit qu’elle voulait aller à terme, qu’on ne lui vole pas une journée de sa grossesse, je l’ai regardé de travers, genre : « T’es pas sérieuse?! » J’ai toujours eu « la chance » de ne pas aller au bout de mes grossesses, sans pour autant que cela porte préjudice à mes enfants. Pas que je n’ai pas aimé être enceinte, j’ai adoré ça, mon esprit était en apesanteur, mais je ne pourrai pas dire pareil de mon corps… Je ressentais bien la gravité, et que ce soit pour ma 1ère grossesse avec le poids des jujus (et pas que…) ou pour la seconde avec la fatigue que me causaient ces mêmes enfants, la vérité c’est qu’à la fin, je me traînais… J’ai accouché à 36 SA (+4 j exactement) pour mes jujus, soit 1 mois en avance, ce qui est la moyenne pour une grossesse gémellaire, et puis de toute façon ils m’auraient déclenché à 38 SA alors… j’y étais presque!

D’ailleurs pour la petite anecdote, à un moment de ma grossesse, je commençais à me rendre compte que la fin serait long et fatiguant, je devais être à 6 mois environ, j’ai demandé à ma gynéco quand mes bébés seraient prêts à naître, sans risque pour eux. Elle a regardé le calendrier et m’a donné une date, à partir de ce jour, je répétais à qui voulait bien l’entendre et aussi à moi même, que je les garderai jusqu’à ce jour, mais pas un de plus. Je vous jure (je déteste cette expression, mais j’imagine déjà que certains d’entres vous ne me croiront pas) et bien j’ai accouché sans déclenchement ce jour là! Souvent, on dit que tout est dans la tête, depuis, j’en suis convaincue! On peut contrôler une grande partie de notre physique avec notre mental!

Fin du 6ème mois… Oups!

Vérité n°4 :

Quand on atteint les 6 mois pour une grossesse gémellaire, on a l’air d’une femme enceinte à terme, qui va accoucher du jour au lendemain ou même d’une minute à l’autre… Alors quand presque tous les jours on vous affirme que « c’est pour bientôt! » vous avez juste envi de hurler NOOOOOOON c’est pour dans 3 MOIS!!!

J’ai appris à aimer le chocolat! Moi qui avais toujours été la fille qui n’aime pas le chocolat! Je ne sais pas pourquoi mais j’ai eu envi de chocolat noir et j’ai aimé ça, tellement que j’en ai mangé 1 ou 2 carrés chaque jour, ce qui est raisonnable, mais étonnant pour quelqu’un qui n’a jamais apprécié ça auparavant! Malheureusement cette petite habitude n’a pas disparu après l’accouchement… Mais le chocolat noir c’est pas vraiment grave, hein?!

Vérité n°5 :

Tu apprends que tu es capable d’un meurtre simplement parce qu’une coiffeuse t’a raté! Cette con***** m’a coupé les cheveux si court et si mal que j’ai dû respirer trèèèèès fort et trèèèèès lentement quand j’ai découvert le résultat pour relativiser et prendre sur moi afin de la laisser en vie! Elle n’avait rien compris la pauvre… A NOTER POUR PLUS TARD : ne jamais changer de coiffeuse ou de coupe pendant sa grossesse! 

Fin du 7ème mois

J’ai ressemblé à ces femmes-baleines, qui n’ont pas eu la chance de ne prendre que le poids du / des bébés… On a toutes des copines qui n’ont pris que 6 kgs, celles que nous autres (les femmes baleines) détestons quand elles nous le rappellent! Bon après, il faut reconnaître certaines choses… Je me suis lâchée et si je mangeais relativement équilibré (pour le bon développement de mes enfants) je ne me refusais rien à côté… Pour les jumeaux j’ai pris 18 kilos, ce qui est dans la norme, haute tout de même, mais dans la norme. De toute façon, j’avais tous les droits, j’étais enceinte! Alors, je me suis fait plaisir et après j’ai pleuré assumé! Et un moment donné, quand j’ai eu fini de me trouver des excuses (je suis enceinte, j’allaite, je me repose, c’est les vacances…) je me suis fixé un objectif (tout reperdre) et je me suis prise en main. J’ai pleuré résisté pour ne pas craquer devant toutes les bonnes choses que nous propose la vie (pendant un certain temps…)! Et j’ai réussi! Question de volonté… 

Début du 8ème mois… mon Dieu c’était pas encore la fin!

J’ai pris goût à commander mes courses sur internet et à me faire livrer! Avant ça, je ne détestais pas aller au supermarché mais quand j’ai connu ce confort là… je suis devenue allergique aux grandes surfaces! Il faut dire que quand on habite au 4ème étage sans ascenseur… les allers et retours pour monter les sacs, ça calme! 

Vérité n°6 :

Celles d’entres vous qui sont déjà maman ont toute connu la difficulté que représente l’enfilage d’une paire de chaussette! Pour mon plus grand bonheur, j’ai accouché à la fin de l’été. J’ai donc résolu le problème pour ne pas avoir à me prendre la tête à faire de la gym pour enfiler des chaussettes et / ou des chaussures : investir dans une bonne paire de sandales – des Birkenstock (celles à enfiler sans les mains!) – et je ne les ai plus quittés de mai à septembre! J’ai quand même dû faire un tour chez la pédicure pour réparer mes pauvres pieds après l’accouchement! Pour moi qui avait toujours porté des chaussures à talon, c’était un sacré changement…

1 mois avant la naissance des jujus, mon homme, ma mère et ma soeur avaient réussi à réunir une bonne partie des femmes de ma famille et de mes amies les plus anciennes pour une après-midi 100% féminine de Baby-shower! Je me doutais bien que ce jour arriverai même si j’ai eu la surprise jusqu’au bout… C’était vraiment super d’être chouchoutée et gâtée par toutes ces femmes qui me voulaient du bien… Grand-mère, mère et belle-mère, tâtas, marraine, soeur, cousines et amies, même en plein été, elles se sont libérées! Merci encore!!!

Milieu du 8ème mois!!!

3 semaines avant d’accoucher, je faisais une brocante! Non, je ne suis pas allée me promener pour chiner, j’y suis allée en tant que vendeuse! Il nous fallait faire de la place! Et puis j’ai toujours aimé cette ambiance des vides greniers… Ce dernier mois, j’étais énorme et je ne quittais plus mon transat, on m’avait ordonné de me reposer et de ne me lever qu’environ 2h par jour… J’avais donc emmené mon transat! Et celui-là n’était pas à vendre, il était non négociable! Alors c’est vrai que mon homme a fait la majeure partie du travail ce jour là, mais je me suis levée bien plus que 2h aussi… Ajouté à cela que je ne devais pas faire beaucoup de voiture, et nous étions partis dans la ville de nos parents, à 1h de chez nous… J’ai été parfois déraisonnable mais je pense qu’on l’est toute un peu, surtout quand on connaît son corps et ses limites. Il faut savoir s’écouter et se faire confiance, personne n’est mieux placé que nous pour savoir ce dont on est capable ou pas…

Je souhaite à toutes celles d’entres vous qui êtes enceintes (d’un bébé ou de jumeaux) une belle et heureuse grossesse! Ne vous gâchez pas la vie avec des kilos futiles, vous aurez tout le temps pour les combattre plus tard! Profitez de ces quelques mois qui paraissent si long sur la fin et qui passent si vite à la fois… 

Ah nostalgie quand tu nous tiens… 

Céline

Laisser un commentaire